La plinthe radiante est l’un des systèmes les plus innovants de chauffage, si elle est combinée à l’utilisation de ressources renouvelables, elle permet de réaliser certaines économies d’énergie. Ce système est une bonne alternative au chauffage par le sol, qui plus connu et plus répandu. Le chauffage par plinthes est très pratique selon que l’implant n’est pas esthétiquement intrusif, car il est simplement perçu comme une plinthe normale. Comme tous les systèmes, le système de plinthes exige naturellement une conception minutieuse qui tient compte des aspects suivants.

Comment fonctionne le chauffage des plinthes ?

Le système de chauffage par plinthes est constitué de deux tuyaux en cuivre (un aller et un retour) qui couvrent le long du périmètre de la maison. De cette façon, la chaleur, qui se propage par rayonnement comme dans un système de chauffage par le sol, se répand dans toute la pièce, atteignant tous les coins. La plinthe utilisée pour ce système a généralement une épaisseur d’environ 3 cm et une hauteur de 15 cm. La finition peut être colorée dans l’une des couleurs RAL ou avec un effet bois.

Le fonctionnement est généralement à base d’eau (c’est-à-dire que l’eau est utilisée comme fluide caloporteur), mais il existe aussi des systèmes électriques et mixtes. Il y a des résistances électriques à l’intérieur de la plinthe. Le système mixte prévoit évidemment la présence de tuyaux en cuivre et de résistances électriques.

Les avantages du chauffage par plinthes

Comme mentionné, le système de chauffage par plinthes n’est pas du tout envahissant d’un point de vue esthétique et c’est déjà un avantage considérable. De plus, comme tous les systèmes rayonnants, il ne provoque pas la formation de poussière dans l’environnement et cet aspect le rend particulièrement adapté au chauffage des maisons des personnes qui ont de l’allergie. Comme ils peuvent atteindre tous les coins, les tuyaux évitent la formation de condensation et d’humidité avec les problèmes de moisissure qui se produisent dans certaines parties des maisons.

Cette solution est également particulièrement avantageuse du point de vue de la construction, car elle ne nécessite pas de fissures et de traces dans les murs, les tuyaux ne faisant que passer le long de la plinthe. C’est donc une solution très pratique, surtout dans le domaine de la restauration et de la rénovation en général.

Les inconvénients du chauffage par plinthes

Cependant, le chauffage par plinthes présente également quelques défauts. L’une des plus connues est par exemple l’occlusion de la chaleur lorsque la plinthe est recouverte par un meuble.

Un autre inconvénient peut survenir dans les très grandes pièces, où la chaleur atteint à peine la partie centrale de la pièce. Toutefois, ce problème peut être résolu en utilisant des plinthes doubles.

Le chauffage au sol pour plus d’économies d’énergie 

Le chauffage par plinthes peut être très efficace sur le plan énergétique lorsqu’il est combiné à des sources renouvelables. La température de fonctionnement est en fait beaucoup plus basse que celle des systèmes de radiateurs traditionnels. Ces derniers nécessitent une température de l’eau d’environ 70 degrés, tandis que pour les systèmes rayonnants, une température comprise entre 40 et 55 degrés est suffisante. De cette manière, le générateur de chaleur (chaudière, pompe à chaleur, poêle à granulés, etc.) consomme moins d’énergie à court terme.

Combien coûte le chauffage des plinthes ?

L’installation d’un tel système, y compris les matériaux, les accessoires de fixation, la finition des plinthes et la main-d’œuvre, coûte entre 120 et 150 euros par mètre carré. Comme nous l’avons vu plus haut, les coûts de fonctionnement sont également réduits, grâce aux économies d’énergie permises. Ce système est l’un de ceux qui ont obtenu l’écobonus à des fins fiscales.