Vous rénovez votre maison et devez choisir la bonne plinthe pour terminer les pièces ? Vous avez décidé de changer de sol ou d’en installer un nouveau et vous ne savez pas quelle est la plinthe la plus appropriée ? Les plinthes ne sont pas des éléments négligeables que l’on choisit au dernier moment. Elles ont des fonctions protectrices et esthétiques importantes.

Qu’est-ce qu’une plinthe et à quoi sert-elle ?

Généralement découpées avec une scie à onglet, les plinthes sont définies comme un revêtement de bordure précisément parce qu’elles sont placées près de la couche la plus externe d’une structure verticale et exactement à sa base. Ce positionnement est justifié par la nécessité de couvrir le joint entre le sol et le mur, afin de le préserver. La définition de la plinthe indique clairement qu’elle a des fonctions purement esthétiques auxquelles s’ajoutent des fonctions importantes qui améliorent l’habitabilité des pièces. Les principaux intérêts d’une plinthe sont les suivants :

– décoratif : elle agit comme une finition complémentaire et supplémentaire dans le joint entre le mur et le sol, qui présente inévitablement un bord irrégulier.

– esthétique : elle représente un prolongement idéal du sol sur le mur, ou un élément de contraste, contribuant à améliorer l’aspect général de l’environnement.

– protecteur : elle empêche l’accumulation de saleté ou de poussière, à long terme, à l’intérieur de la jonction entre le mur et le sol.

– conservateur : évite que le mur ne soit endommagé par le contact avec des outils de nettoyage.

– anti-abrasif : empêche le dos du meuble d’endommager irrémédiablement le revêtement mural ;

– anti-humidité : la présence d’un socle empêche l’apparition de l’humidité sur les murs ;

– chauffant : les plinthes  peuvent également être chauffantes, il s’agit d’un modèle particulier.

Type de plinthe : le choix des matériaux

Il existe de nombreuses plinthes sur le marché capables de s’adapter et d’améliorer les qualités de tout type d’environnement. Une distinction importante, pour différencier une plinthe d’une autre, concerne les matières premières utilisées. Il existe en effet des plinthes en bois, en céramique, en PVC et en aluminium. Chacune a des caractéristiques spécifiques.

Plinthe en bois

Lorsque nous parlons de plinthes en bois, nous faisons référence à une plinthe en bois qui termine le joint entre le sol et le mur. Les plinthes en bois peuvent être de deux types : en bois massif ou en bois stratifié. Les types de bois (ou placage) disponibles sur le marché sont les plus variés et vont du chêne au frêne, du noyer au Tanganyika, de l’iroko au teck. Les profils disponibles pour ces plinthes sont différents : les plus utilisés sont ceux à bords tranchants, avec des pieds, en forme de chouette. Ces plinthes sont généralement appelées plinthes de parquet.

Plinthe en céramique

Une plinthe en céramique est un revêtement à bordures composé de divers matériaux tels que des argiles et du sable de silice, des feldspaths et des oxydes de fer, mélangés à de l’eau. Le mélange obtenu, étant facilement modulable, donne vie à des plinthes de formes les plus variées. Une fois façonnées, les plinthes en céramique sont peintes ou décorées, créant ainsi des produits esthétiquement attrayants en accord avec le style du revêtement de sol. En ce qui concerne les profils, les plus courants sont ceux qui présentent une arête vive, donc un carré, une coquille ou un bec de hibou.

Plinthe en PVC

Les plinthes en PVC sont fabriquées à partir de chlorure de polyvinyle, communément appelé PVC. Il s’agit d’une matière plastique très bon marché qui, jusqu’à récemment, n’était utilisée sous forme de plinthes que dans les grands bâtiments publics. Grâce à l’attention portée par les fabricants aux détails esthétiques et de conception, les plinthes en PVC sont maintenant largement utilisées dans les maisons, en particulier dans celles qui ont un style minimaliste et moderne avec un sol stratifié ou en vinyle. On peut distinguer deux types de plinthes en PVC, à partir de la façon dont elles sont produites. Nous avons des plinthes en PVC expansé et extrudé. Des pourcentages de plastifiants sont souvent ajoutés à la matière mère, c’est-à-dire le chlorure de polyvinyle, ce qui permet d’obtenir un produit aux formes les plus variées.

Plinthes en aluminium

Les plinthes en aluminium sont fabriquées dans un matériau très résistant, généralement obtenu à partir de bauxite. En règle générale, les plinthes en aluminium laminé sont fabriquées par extrusion : cela permet d’obtenir des produits de différentes longueurs et avec une large gamme de profils. Il existe généralement deux grandes catégories de plinthes en aluminium : les plinthes pleines et les plinthes en forme de boîte. Les premières sont plus épaisses et n’ont pas d’espace à l’intérieur, tandis que les secondes ont un boîtier à l’intérieur duquel passent des fils ou des câbles.