Construire une maison neuve est un rêve pour beaucoup de personnes. Agencer les espaces de vie à son goût, choisir les matériaux que l’on veut ou encore avoir les tailles de chambres idéales figurent parmi les nombreux avantages de la construction d’un logement neuf. Cependant, il faut faire attention à ne pas commettre de faux pas qui peuvent coûter cher à moyen et long termes. Quelles sont les erreurs à éviter ?

Erreur n°1 – Ne pas faire une bonne isolation de son logement neuf

Si vous construisez un logement neuf, vous devez accorder une extrême importance à l’isolation thermique car cela vous permettra de réduire vos besoins énergétiques en minimisant la taille et la puissance des systèmes de chauffage. En effet, la chaleur produite étant transférée à l’environnement extérieur par les murs, les fenêtres, le toit et le sol, il est primordial de choisir un isolant thermique efficace qui permettra de ralentir le processus de perte de chaleur en la retenant le plus longtemps possible à l’intérieur de votre maison neuve.

Erreur n°2 – Ne pas installer une VMC dans son logement neuf

Lors de la construction d’un logement neuf, il est important de prévoir un système d’échange d’air, appelé VMC (ventilation mécanique contrôlée), qui fonctionne à basse vitesse jour et nuit. Les VMC sont dotés d’un système de récupération de chaleur qui évite les déperditions, notamment lors de l’ouverture des fenêtres.

En plus de la récupération de chaleur, l’échange constant de l’air avec une VMC signifie que vous purifiez l’environnement de votre maison d’une manière extrêmement efficace. Produits chimiques, déodorants, détergents, poussière, acariens, bactéries, formaldéhyde, ou encore gaz de combustion, de nombreux facteurs contribuent à la pollution intérieure de nos maisons. L’installation d’une VMC dans votre logement neuf vous permettra de vous débarrasser :

–          du CO2 et des gaz toxiques produits ;

–          de l’humidité ;

–          des virus et bactéries ;

–          de la poussière et des acariens ;

–          de la fumée de cigarette, pour ceux qui fument à l’intérieur;

–          des odeurs de cuisine et de salle de bains.

Erreur n°3 – Chauffer son logement neuf avec un radiateur classique

Les radiateurs classiques sont des systèmes de distribution qui ont besoin de températures de flux élevées (60-65°C en moyenne) pour chauffer les pièces. Ceci s’explique par leur faible surface de chauffe. Pour abaisser cette température de quelques degrés, il faudrait augmenter la surface de chauffe en augmentant le nombre de radiateurs ou le nombre d’éléments.

Il est donc recommandé d’éviter ce type de chauffage dans votre logement neuf et de privilégier des systèmes de nouvelle génération beaucoup plus efficaces lorsqu’ils fonctionnent à basse température. Cela vaut tant pour les pompes à chaleur que pour les chaudières à condensation.  Les pompes à chaleur fonctionnent avec un très haut rendement si la température de départ du système est basse. De même, les chaudières à condensation doivent fonctionner à basse température pour que le processus de condensation et de récupération de chaleur puisse démarrer.

Les systèmes rayonnants, tels que le chauffage par le sol, ont une surface de chauffage beaucoup plus importante car ils occupent tout le sol. Cela leur permet de fonctionner à 30-35°C tout en maintenant une température de 20-22°C dans la maison neuve. De plus, avec un sol chauffant, vous avez cette agréable sensation de chaleur sous les pieds.

Erreur n° 4 – Ne pas tenir compte des bienfaits du soleil

Les apports solaires jouent un rôle clé dans les maisons neuves. Avec une bonne isolation thermique, la chaleur de votre corps et les rayons du soleil qui entrent par les fenêtres peuvent suffire à maintenir une température idéale. Il est donc important d’avoir un bon pourcentage de vitrage pour avoir une puissance radiante libre directement issue des rayons du soleil.

Cela s’applique également à la lumière naturelle. Il est évidemment peu économique d’avoir des pièces faiblement éclairées où il faut allumer la lumière même pendant la journée. Il est donc judicieux, lorsque l’on envisage de construire une maison neuve, de faire bon usage des apports solaires afin d’économiser l’énergie thermique et électrique.

Erreur n° 5 – Faire des toits artistiques inadaptés au photovoltaïque

Lorsqu’on construit un logement neuf, on accorde beaucoup d’importance à l’aspect esthétique. Le toit, par exemple, joue un rôle majeur dans l’aspect visuel de la maison. Mais à trop vouloir faire dans l’originalité, on oublie parfois les côtés pratiques de cette surface. S’il n’est pas interdit de faire preuve de créativité lors de la conception du toit de votre maison neuve, prévoyez tout de même un espace libre dans l’éventualité d’y installer un système de panneaux photovoltaïques.

Pour tout ceux qui sont frileux et ont peur de faire construire, vous pouvez également acheter un logement neuf déjà mis en vente sur le marché. Il est même de nos jours préférable de parier sur des logements neuf plutôt que sur des logements anciens. Les avantages notamment énergétique y sont plus intéressants.