Une porte fracturée peut être le résultat d’une effraction ou d’un cambriolage. Dans tous les cas, votre sécurité est désormais compromise. Il vous faudra revoir votre serrure, faire un inventaire de tout ce qui a été endommagé ou volé. Si vous prenez les bonnes dispositions, vous pourrez même vous faire indemniser par votre assureur. Mais, cela dépend de votre contrat d’assurance et des dispositions que vous avez prises après le cambriolage.

Changer de serrurier

Si votre assureur donne son feu vert, vous pouvez faire appel à un serrurier à Bruxelles ou ailleurs pour effectuer les travaux nécessaires. En tant qu’expert, son rôle sera de réparer ou de remplacer la serrure de la porte fracturée. La somme à débourser dépendra du type de porte en question, mais aussi du type de serrure que vous utilisez. Ces professionnels vous donneront des conseils avisés sur la serrure de sécurité la plus adaptée à votre logement. Si toutes les clauses de votre contrat d’assurance sont respectées, votre assureur vous remboursera les frais d’intervention du serrurier. Si vous êtes le propriétaire, vous pourrez opter pour la serrure de votre choix, avec un niveau de sécurité optimal. L’installation d’un blindage de porte peut être envisagée.

La porte blindée augmente votre niveau de sécurité et dissuade les cambrioleurs de passer à l’acte. Il existe plusieurs autres dispositifs tout aussi efficaces : les rosaces anti-effractions, la serrure multipoints, les cylindres A2P, etc. Dans le cas où vous êtes locataire, vous pouvez contacter votre propriétaire pour exiger un changement de serrure. Toutefois, lorsque vous avez une porte fracturée au cours d’un cambriolage par exemple, vous devez avoir certains réflexes.

Faire opposition

Le premier réflexe à avoir en cas de cambriolage est de contacter sa banque si votre chéquier ou votre carte bancaire a été volé. Pensez à faire aussi appel à votre opérateur téléphonique en cas de téléphone volé. En prenant de telles précautions, vous empêchez votre cambrioleur de dépenser votre argent. Il s’agit là de faire opposition. Ne négligez surtout pas cette étape. Les dommages d’un cambriolage coûtent suffisamment cher en réparation.

Contactez la police

Contrairement à l’opinion publique, contacter des serruriers n’est pas le premier réflexe à avoir en cas de cambriolage. En effet, après avoir fait opposition, il faut tout de suite contacter la police. Vous pourrez donc porter plainte pour cambriolage et permettre aux policiers de tenter de retrouver votre malfaiteur. D’un autre côté, cela vous permet de justifier la porte fracturée auprès de votre assureur pour d’éventuelles réparations. Attention, ne touchez à rien. Un cambriolage, c’est une affaire policière. Pendant que vous entamez les premières démarches, faites surveiller la maison par un proche. Une fois sur les lieux, les experts peuvent éventuellement relever des empreintes ou trouver des preuves utiles. L’intervention des forces de l’ordre et la plainte déposée sont très importantes pour que votre assurance prenne en charge les dégâts occasionnés.

Prévenir votre assurance habitation

Dans le cas où votre assureur ne couvrait pas les différentes charges, tournez-vous vers votre propriétaire. L’article N°7 de la loi du 6 juillet 1989 stipule que le locataire prend à sa charge les dégâts qui surviennent pendant la durée de la location. Ces dégâts sont pris en charge par le propriétaire lorsqu’ils sont occasionnés par la vétusté ou un tiers que le locataire n’a pas invités dans le logement. En effet, c’est cette dernière hypothèse qui vous concerne. Pensez à conserver le procès-verbal de votre dépôt de plainte. Si possible, recueillez aussi des témoignages du voisinage en guise de justification auprès du bailleur. Cette démarche vous permettra de contacter un serrurier avec la garantie d’être remboursé.

Un formulaire vous sera transmis pour décrire les faits et estimer les dégâts. Si tout va bien, votre assureur pourra même vous envoyer un bon artisan parmi son réseau de serruriers certifiés. Il peut également vous donner son approbation pour appeler le serrurier de votre choix. Dans tous les cas, n’oubliez pas de lui envoyer le récépissé de dépôt de plainte avec l’accusé de réception.

Indemnisation après cambriolage

Votre assureur vous a-t-il donné une suite favorable à votre demande d’indemnisation pour le cambriolage ? Sachez que vous pouvez percevoir le dédommagement pour l’intervention du serrurier et pour toutes les charges engendrées par la casse ou le vol d’un objet. Pour cela, il faut que les clauses de votre contrat d’assurance soient respectées. Suite à une tentative d’effraction, la somme perçue est souvent inférieure au préjudice réel. Cela est dû au fait que certains biens sont d’occasion. Pour les biens d’occasion, difficile de les avoir avec factures, alors ils ne sont généralement pas pris en compte par l’assurance. Finalement, l’indemnisation ne pourra pas couvrir toutes vos dépenses : poste téléviseur, dépannage en serrurerie, bijoux, nouvelles portes… Mais en ce qui concerne les autres types de bien, en tant qu’assuré, vous devez fournir toutes les factures en votre possession.

Cela vous garantit au moins le dédommagement pour ces biens. En réalité, il s’agit d’un couteau à double tranchant. Le fait de fournir les factures permet aussi à l’assureur de ne pas verser plus que son assuré aurait dépensé dans l’acquisition de ces biens. Le principe indemnitaire en assurance l’interdit formellement. Enfin, pour les objets de valeur (bijoux, vases, objets d’art…), vérifiez leur authenticité auprès d’un expert. Leurs valeurs seront alors incontestables.