Les chantiers sont toujours des endroits très dangereux où il faut souvent prendre les mesures préventives nécessaires pour éviter des accidents, qui dans des cas très extrêmes peuvent même être mortels. En France, comme dans différents pays, il existe des réglementations et des spécifications de sécurité précises auxquelles tous les travaux de génie civil doivent se conformer à la lettre. Nous vous détaillons les principales mesures de sécurité qui doivent être mises en œuvre dans un chantier.

Sécurisation des échafaudages et des alentours du chantier

L’échafaudage est l’installation principale pour sécuriser les travaux en hauteur dans les chantiers. Qu’il soit fixe ou roulant, il doit être suffisamment solide pour supporter le poids des usagers et de leurs outils. Tous les éléments d’un échafaudage doivent être montés et sécurisés. De plus, selon les besoins et les contraintes du chantier, les génies civils peuvent choisir le matériel adéquat. En effet, le modèle d’échafaudage fixe à pieds est généralement utilisé dans le cas des travaux en hauteur longue durée et de grand calibre. Pour le modèle roulant, il est plutôt conçu pour des travaux d’une ampleur moyenne pour une durée probablement courte. Les échafaudages ne doivent être utilisés que pendant les travaux et doivent être retirés une fois ces derniers terminés. . Concernant le panneau du chantier, il est primordial qu’il soit situé à l’entrée du chantier car il doit contenir obligatoirement tous les règlements intérieurs. L’installation d’un balisage de chantier ou d’une barrière de sécurité, permet également la signalisation de l’approche d’un chantier dans le but de limiter les dangers. Le marquage d’une circulation alternée doit également être précisée à travers la fixation des feux tricolores sur le balisage si le chantier est sur une voie publique.

La protection des travailleurs sur le chantier

Toutes les personnes travaillant dans un chantier privé ou de travaux publics, ainsi que les visiteurs, doivent porter les équipements de protection de base. Ces derniers sont composés d’un casque, gilet, des bottes ou chaussures de sécurité, des lunettes et des gants. L’utilisation de ces équipements doit être obligatoire, car ils sont conçus pour protéger ces gens des dommages ou des blessures pouvant survenir pendant les travaux de construction. S’assurer que chaque personne porte ces équipements de protection doit être effectué dès l’entrée sur le chantier, par un responsable de sécurité certifié. En effet, chaque équipement doit être conforme aux exigences ordonnées pour la protection individuelle. S’il n’est pas conforme, la personne doit alors se voir refuser l’accès et l’entrée sur le chantier, jusqu’à ce qu’elle se présente avec un équipement conforme à ces exigences. Les principales caractéristiques sont les suivantes :

  • Le casque doit être un étui solide et non perforé ;
  • Les bottes ou chaussures de sécurité doivent être équipées d’un embout de protection qui résiste aux chocs, résistantes à l’abrasion et avec une semelle antidérapante ;
  • Les verres des lunettes de protection doivent protéger contre tous risques, thermiques, mécaniques, chimiques, électriques et contre les rayonnements ;
  • Les gants sont essentiels pour les travaux de découpe des matériaux ou travail avec de l’acier et du béton ;
  • Le gilet est indispensable avec des bandes réfléchissantes, surtout en cas de chantier à proximité d’une route, d’un chemin ou travail de nuit pour assurer la visibilité.

Mesures de sécurité lors de la manipulation de matériel

Sécuriser manipulation des outils et du matériel est également une mesure de protection qui doit être clairement établie sur un chantier quelconque. Éventuellement, l’ensemble des outils doit être toujours transporté sur une ceinture à outils ou une mallette. Il ne faut jamais les porter dans les poches, car cela peut provoquer des blessures en cas de chute. Il est important aussi d’utiliser des outils et des équipements en bon état. Bien évidemment dans le cas contraire, ils peuvent également provoquer des blessures et des accidents. Dans le cas d’usage des échelles de travaux de construction, il faut prendre en compte les considérations suivantes :

  • L’échelle doit être en bois de bonne qualité ;
  • La largeur de l’échelle doit être d’au moins 60 cm ;
  • L’échelle doit être soutenue, fixée sur un sol ferme et jamais sur des pierres, briques ou autres éléments ;
  • Une seule personne doit monter et descendre à la fois.

La présence d’un ou plusieurs surveillants de chantier est obligatoire pour pouvoir assurer le respect de toutes ces règles et assurer la sécurité de tout le monde. Ils doivent souvent attester que les conditions de travail sont conformes aux normes de sécurité de base et assumer donc toute responsabilité en cas d’accidents.