Pour réussir votre projet de construction, il y a un certain nombre d’étapes importantes à respecter. Vous devez trouver un terrain constructible viabilisé et effectuer les démarches administratives nécessaires. Un domaine est dit viabilisé lorsque les différents réseaux de raccordements sont accessibles à portée de la parcelle. Sur ce type de terrain, vous pouvez commencer les travaux de construction sans attendre.

Intérêt de privilégier l’achat d’un terrain constructible viabilisé

Acheter un domaine constructible ne suffit pas pour commencer les travaux de construction d’une maison. Il est recommandé d’acheter un terrain à bâtir auprès d’un lotisseur ou d’un bailleur. En général, les lotisseurs vendent des terrains à bâtir qui ne requièrent plus une viabilisation. L’achat de ce type de domaine vous évite d’entamer les démarches pour la viabiliser. Ce qui vous permet ainsi de gagner du temps et aussi de l’argent. L’argent à dépenser pour viabiliser un domaine techniquement constructible ou un terrain isolé dépend de plusieurs paramètres. On peut citer : la superficie de votre parcelle, la proximité de votre terrain avec les différents réseaux, la présence de voies et de canalisations, votre région de résidence… Plus la superficie de votre terrain constructible ou isolé (par rapport aux réseaux) est grande et plus les frais de raccordements seront élevés.

D’autre part, si votre domaine présente une structure complexe qui nécessite de réaliser des travaux complémentaires, alors vous devrez les couvrir. De nombreuses raisons qui montrent que l’achat d’un terrain loti auprès d’une agence immobilière est plus sûr. Dans certains cas, l’achat de terrain non viable peut vous revenir plus cher. Par exemple, si vous ajoutez le montant des travaux de viabilisation au prix d’acquisition du domaine. Pour vous éviter des casse-têtes, achetez donc des terrains à bâtir.

Démarches à effectuer avant la viabilisation et la construction

Avant de construire votre maison, vous devez d’abord demander un certificat d’urbanisme à la mairie ou auprès du service foncier de votre région. Il s’agit d’un document administratif qui vous informe sur la situation réelle de votre domaine. Il vous permet également de savoir si votre projet de construction respecte les réglementations en vigueur. Vous appendrez ici comment élaborer un PLU (Plan Local d’Urbanisme) modernisé. Si vous avez acquis un terrain non viable auprès d’un particulier, vous devrez en premier lieu obtenir auprès de votre mairie un certificat d’urbanisme pré-opérationnel. Cela vous permettra d’avoir une idée claire sur les possibilités de raccordements et aussi sur l’état des réseaux. En outre, il est recommandé d’adresser la demande d’obtention de ce dernier certificat à la mairie avant même l’acquisition de tout terrain à bâtir.

Ensuite, vous demanderez un permis d’aménager. Cet acte permet au service foncier de la mairie de vérifier et de valider les travaux d’aménagement ainsi que les installations que vous avez prévu d’effectuer sur le domaine. Par la suite, vous introduirez un dossier de demande du permis de construire. Il faudra joindre à ce dossier l’attestation RT2012 signée par un bureau d’études thermiques agréé par l’État. C’est cette attestation qui prouvera que votre projet de construction est conforme aux normes RT2012.

Les étapes pour viabiliser votre domaine

Après avoir rempli les formalités administratives, vous pouvez maintenant entamer les démarches pour viabiliser votre domaine. Grâce à cette procédure, vous pourrez même réaliser des économies sur les coûts de construction de votre logement.

Raccordement au réseau d’eau

Pour vous relier au réseau en eau de votre région, rapprochez-vous de la mairie pour vous enregistrer en remplissant le formulaire d’enregistrement. Ensuite, faites la demande de raccordement en vous rendant au siège de la société des eaux de la commune. Un devis financier et technique vous sera remis pour vous informer du prix de l’opération et aussi des matériaux à utiliser. Il vous suffit de régler la note pour que les travaux de raccordement commencent.

Raccordement au réseau électrique et de gaz

Vous devez adresser respectivement une demande aux fournisseurs GRDF et ENEDIS pour avoir accès au gaz et à l’électricité. Avec l’évolution du numérique, vous n’aurez plus à vous rendre sur place, car chacune de ces demandes de raccordement peut être faite en ligne sur le site de chaque fournisseur d’énergie. Dans votre dossier de demande, assurez-vous d’y joindre un exemplaire de votre permis de construire. Une fois votre dossier validé, un technicien sera envoyé sur votre parcelle pour y réaliser une étude technique. Par la suite, chacun des fournisseurs vous soumettra une proposition de raccordement. Mais, la mise en service des différentes sources d’énergie sera conditionnée par la présentation du certificat de conformité qui vous a été délivré par les experts ayant effectué vos installations intérieures.

Raccordement au réseau d’assainissement

Le raccordement de votre domaine au réseau d’assainissement se fait après une demande à la mairie. Dès que vous payez les taxes relatives à l’assainissement, les techniciens délégués par le service assainissement de la mairie commenceront leur travail. Le raccordement peut être sur le réseau collectif ou individuel. Le raccordement individuel signifie que vous possédez une fosse septique personnelle du fait que votre terrain ne peut pas être raccordé directement sur le réseau collectif.

Raccordement au réseau téléphonique

Adressez un dossier de demande de raccordement téléphonique à la société Orange. En effet, c’est cette entreprise qui s’occupe des travaux de raccordement sur le réseau téléphonique. Vous avez le choix entre un raccordement en réseau et aérien. De nombreux ménages optent pour le raccordement en réseau, mais celui aérien est plus recommandé si votre façade est assez haute (4 mètres minimum). Après validation de votre dossier, les techniciens procèdent à une étude de faisabilité technique avant de commencer les opérations de câblage et de mise en service.