En général, les bacheliers (toutes filières) sont admis sans difficulté en formation métiers du bâtiment. Si vous voulez postuler dans ce domaine, vous devez envoyer votre dossier de candidature à l’institution de votre choix et l’admission s’effectue parfois sur concours. En fait, votre formation varie selon la spécialité de votre choix, ainsi qu’aux années d’études que vous comptez faire. Mais avant tous, vous devez bien décider parmi les métiers du bâtiment. Comme conducteur de travaux ou d’engins, maçon, plombier, couvreur, électricien, menuisier, ou ouvrier, etc. Afin de récolter vos efforts avec de bons salaires.

 

Quelques choix des métiers du bâtiment

Dans ce secteur, le plombier est le métier le plus réclamé. Il monte, répare et entretient les canalisations d’eau et de gaz. Vous pouvez parvenir au métier d’ingénieur plomberie avec un BTS et obtenir un salaire important. Un canalisateur a pour métiers d’assurer l’installation et la maintenance des réseaux d’eaux potables et usées ainsi qu’il doit savoir maîtriser et utiliser des technologies de pointe. Un canalisateur peut installer des réseaux de câbles électriques, des fibres optiques ainsi que des conduites de gaz. Comme tant d’autres métiers du bâtiment, il est obligatoire de porter un masque et des chaussures de sécurité. Vous pouvez devenir un conducteur d’engins qui a pour rôle de bien préparer le terrain avec la vérification de l’état des engins. Il est présent sur tous les chantiers puisqu’il effectue les travaux de nivellement, de déblaiement. Le conducteur d’engins doit bien manœuvrer les différentes sortes de véhicules comme bouteur, pelles mécaniques, etc. À part cela, le coffreur-boiseur c’est-à-dire un maçon expert en béton armé entre en jeu au moment où la fondation commence. Il anticipe les équipements dont il a besoin (bois, béton, etc.) à partir du modèle produit. Le coffreur travaille en équipe. Vous pouvez avoir plus d’option et d’information, en consultant les métiers du bâtiment.

 

Pour se professionnaliser dans le milieu.

Vous devez être fort, robuste, mais intelligent en même temps. Vous pouvez suivre une voie professionnelle dès que le collège se termine. En deux ans, vous pouvez déjà obtenir le CAP. Et puis, poursuivre vos études jusqu’au bac pro ou l’ingénieure. Si vous voulez intégrer une formation courte dans ce domaine, les possibilités sont multiples. Par exemple : le BTS bâtiment, le BTS enveloppe du bâtiment, le BTS constructions métalliques, le BTS études et économie de la construction, le BTS développement et réalisation de bois, le BTS fluide, énergies, domotique, le BTS Travaux publics, le BTS aménagement finition ainsi que le DUT génie civil et le DUT génie thermique et énergétique. Par contre, à l’université, l’étude est vraiment longue. Cela peut prendre 3 ou même 5 ans, mais il faut toujours penser aux avantages. Poursuivre après un bac+2 puis une année de spécialisation correspond aux besoins des entreprises. Par conséquent, vous devez bien songer par quelle méthode, de courte ou longue durée, aimeriez-vous y parvenir !

 

BTS et DUT.

La formation comprend un stage professionnel et des heures de cours hebdomadaires. En 2 ans, vous pouvez avoir des postes avec des responsabilités ou encore des professions qui touchent divers corps de métiers. Ces derniers peuvent vous conduire à des postes de chef de chantier, peintre en bâtiment, carreleur ou être plâtrier. Le DUT est une formation assez théorique et un peu difficile d’y accéder. Le DUT génie civil vous permet de comprendre les élémentaires du bâtiment ainsi que de se procurer des techniques opérationnelles sur la réalisation des chantiers. Le DUT génie thermique et énergétique permet d’agir dans les branches des installations énergétiques et climatiques. Mais peu importe lesquels des deux vous choisiriez, vous aurez le moyen de vous former en alternance.