En tant que matériau de construction, l’aluminium offre une multitude de possibilités : façades, portes et fenêtres, systèmes de toiture, structures de pont et de support à l’aménagement intérieur de l’espace de vie… L’aluminium se distingue par sa polyvalence et son adaptabilité aux exigences les plus élevées en termes de fonctionnalité, de design et d’économie. Grâce à la stabilité du matériau, les portes et fenêtres en aluminium offrent de meilleures performances énergétiques et sécuritaires. Découvrez les multiples usages de ce matériau dans le secteur de la construction.

L’aluminium permet de combiner légèreté et stabilité

L’aluminium a un poids très faible et en même temps une grande résistance. Cela permet d’économiser de l’énergie, de faciliter la transformation et d’utiliser des méthodes de construction très modernes, notamment pour une façade en aluminium. Par exemple, le gratte-ciel Taipei 101, qui est aujourd’hui le septième plus haut bâtiment au monde avec ses 508 mètres, défie des vents de plus de 200 Km/h grâce à sa façade en aluminium et résiste à des secousses telluriques allant jusqu’au niveau 5 de l’échelle de Richter. L’aluminium est également de plus en plus utilisé dans la conception et réalisation de ponts ainsi que pour la protection contre les inondations.

Une construction en aluminium fonctionnelle et économique

L’aluminium est idéal pour l’isolation thermique et acoustique. En été, les façades, fenêtres et portes créent un climat intérieur agréable et protègent efficacement contre le froid en hiver. Les temps de chantier peuvent également être considérablement réduits car les éléments en aluminium sont déjà largement préparés dans le processus de production. Qui plus est, en raison de leur poids inférieur, les composants volumineux peuvent également être transportés plus facilement. Les temps de montage sur le chantier sont ainsi considérablement réduits. Les façades et les toits en aluminium protègent les réalisations des influences environnementales extérieures. Ce matériau se caractérise par un très bon comportement face à la corrosion lors des intempéries et peut également être utilisé sans protection de surface supplémentaire. Son utilisation favorise donc la durabilité. En outre, divers procédés d’ingénierie peuvent être utilisés pour affiner et décorer les surfaces.

Une construction inspirante et esthétique

Les structures les plus édifiantes de la planète utilisent d’ailleurs l’aluminium. C’est le cas de réalisations telles que l’Allianz Arena de Munich, le Sony Center de la Potsdamer Platz à Berlin avec sa façade en aluminium et en verre, l’Imperial War Museum de Manchester avec sa tour d’entrée s’élevant dans le ciel depuis la toiture du musée comme un tesson métallique géant aux arêtes vives ou le Scandinavian Center d’Århus avec sa fascinante toiture légère. L’aluminium est un matériau qui peut être utilisé dans n’importe quel projet de construction.

L’aluminium, un matériau écologiquement sensible et durable

L’aluminium peut contribuer de manière significative à l’amélioration de l’efficacité énergétique de nombreux ouvrages. Par exemple, cela peut être le cas dans le cadre d’une réhabilitation avec un vitrage supplémentaire placé devant une façade intérieure thermiquement isolée. Les besoins en énergie peuvent ainsi être considérablement réduits par rapport aux bâtiments traditionnels. En raison de son faible poids spécifique, l’aluminium est de plus en plus utilisé pour les cadres des modules et des capteurs solaires. De nombreux fournisseurs de systèmes solaires s’appuient désormais exclusivement sur ce métal léger. Les éléments de façade en alu sont également très demandés lorsque des systèmes solaires doivent être installés de manière intégrée aux réalisations. L’aluminium dure plusieurs générations, gage d’un gain écologique considérable. Et même lorsqu’il est démantelé, ce matériau peut être recyclé sans perte de qualité et faire l’objet d’une nouvelle utilisation.

L’aluminium contribue donc à une plus grande durabilité dans la conception et réalisation. D’ailleurs l’histoire en est le témoin privilégié puisque la construction avec “l’argent de l’argile” a déjà commencé à la fin du XIXe siècle. À cette époque, l’architecte Lorenzo de Rossi, qui participait à la construction de l’église de San Gioacchino à Rome, a fait recouvrir l’ossature de la coupole de l’église de feuilles d’alu. De Rossi était convaincu que le nouveau matériau durerait indéfiniment.