Les opérations de démolition de bâtiments sont généralement simples dans le cas de bâtiments petits et éloignés. Cependant, elle peut devenir très complexe dans les grands bâtiments, avec un risque d’effondrement et avec les bâtiments adjacents. C’est pourquoi il existe plusieurs techniques de démolition qui peuvent être adaptées à chaque type de bâtiment et à chaque situation. En général, les entreprises de démolition exercent ce type d’activité avec des machines de démolition, qui sont des véhicules lourds équipés de différents types d’outils permettant d’effectuer les différentes parties de la démolition. Les moyens manuels, bien que moins utilisés, sont toujours utilisés pour des tâches que les machines ne peuvent pas effectuer soit à cause d’un accès difficile, soit pour des démolitions plus contrôlées. La démolition es l’Action de démolir une construction, c’est-à-dire de la détruire, de l’abattre pièce par pièce. Les méthodes de démolition varient. Tout dépendant du milieu où celle-ci aura lieu, des matériaux de la maison, de la raison derrière la démolition ainsi que de la manière dont on se débarrassera des débris.

Principales techniques de démolition

Démolition par “implosion”

L’implosion est un éclatement violent par l’intérieur provoqué par des explosifs. Cela permet l’élimination successive du support structurel d’une maison. Il faut poser suffisamment d’explosifs pour détruire la structure de la maison. Les endroits où sont placés les explosifs, ainsi que la synchronisation des détonations sont deux facteurs incontournables au succès de cette méthode. Cette technique de démolition est généralement réservée aux endroits urbains. Elle implique souvent d’énormes structures qui permettent de contrôler les débris pendant la démolition. Pour que ce genre de démolition soit réussi, il faut analyser les plans structurels de l’immeuble afin d’étudier ses principaux composants. De plus, il est important qu’un spécialiste complète une évaluation de la structure de la maison avant de lancer le projet, car certains endroits spécifiques pourraient devoir être détruits en plus de ceux qui ont été identifiés dans les plans. Le type d’explosif employé doit aussi faire partie du processus décisionnel. De ce fait, assurez-vous de savoir comment certains explosifs fonctionnent par rapport à d’autres, ainsi que les endroits où les placer et la synchronisation des détonations.

Démolition à grande hauteur

La démolition à grande hauteur est une autre méthode de démolition traditionnelle. Cette technique est utilisée lorsque la structure dépasse une hauteur de plus de 20 mètres. Elle est généralement complétée à l’aide d’une machine de base, soit un excavateur, un réservoir ou un engin, ainsi qu’un bras de démolition à trois sections, ou un manchon télescopique avec un outil attaché à la machine de base. Cette méthode est généralement utilisée pour des matériaux tels que le béton, la maçonnerie, l’acier et les structures en matériaux mixes. Il se pourrait que vous deviez utiliser d’autres outils pour compléter le processus de démolition à grande hauteur, car des composants additionnels pourraient être nécessaires pour des opérations secondaires. On pense entre-autres à des outils pour écraser ou déplacer des matériaux. La hauteur de la maison à démolir, ainsi que les conditions du site jouent tous deux un rôle dans le déroulement du processus de démolition.

Véhicule équipé d’un marteau perforateur 

Véhicules à chenilles ou à roues, avec un marteau perforateur en acier de forte puissance. Ils sont utiles pour toute structure, car ils ont une bonne mobilité, performance et polyvalence.

Véhicule équipé de pinces 

Les lames écrasent la structure du bâtiment en appliquant une force de coupe, généralement avec des ciseaux à l’intérieur de la mâchoire pour couper les parties les plus dures.

La démolition par poussée 

Des engins tels que des bulldozers, des pelles ou des rétrocaveuses poussent l’objet à démolir. Il est utilisé lorsque la structure à démolir est ⅔ de la hauteur atteinte par la machine.

Instabilité des câbles 

Il s’agit d’une technique appliquée aux structures élancées, nécessitant des opérations de coupe au préalable. Lors de l’application de cette technique, il est nécessaire de tenir compte de l’espace disponible et de la rupture éventuelle du câble.

Découpe à travers des éléments en diamant 

Cette technique permet de réaliser des découpes nettes à travers des éléments très épais. Démolition à l’aide d’explosifs. Cette technique n’est utilisée que dans des cas très spécifiques et avec des professionnels du domaine.

Étapes à suivre pour commencer la démolition

Pour pouvoir réaliser ce type d’opération, il est nécessaire de disposer des autorisations municipales correspondantes, qui nécessitent un projet technique, une gestion de projet et une coordination en matière de santé et de sécurité. La première chose à faire est de réaliser un projet de démolition, qui sera fait par un architecte ou un ingénieur engagé. Pour demander un permis de construire à la mairie, vous devez consulter son site web ou vous adresser à la mairie, car chaque mairie a ses propres règles pour demander des documents. Vous devrez maintenant nommer un directeur de faculté et un coordinateur de santé et de sécurité, qui peut être la personne qui a réalisé le projet ou un autre professionnel compétent. La même personne désignée comme chef de projet peut également être un coordinateur de la sécurité et de la santé. Vous devrez contacter les entreprises qui fournissent l’électricité, le téléphone, l’eau, le gaz, l’éclairage public, etc. Pour qu’ils puissent déconnecter les installations autour ou à l’intérieur du bâtiment. Une fois que toutes les étapes précédentes auront été franchies, on engagera une entreprise de construction à Alicante, sous le nom de Grupo Geos, pour effectuer la démolition et vérifier tous les facteurs qui peuvent modifier le budget. Le mieux est de faire appel à une entreprise spécialisée qui dispose des moyens nécessaires et qui vous conseille lorsque vous avez besoin d’aide.

Procédures relatives à la démolition de bâtiment

Quelle que soit la technique, choisie, la procédure à réaliser comporte généralement les phases suivantes. Clôturez le terrain et prenez des mesures de sécurité. Dans certains cas, il est conseillé d’effectuer un protocole de fissures dans les bâtiments voisins. Désinfection si nécessaire.

Clôture du rush.

Effectuer l’installation de moyens auxiliaires si nécessaire, et les mesures d’enlèvement des débris. Enlever l’amiante de la structure si nécessaire. La démolition manuelle d’éléments instables et dangereux. Démontez les fenêtres et placez des croix de Saint-André dans les interstices. Début de la démolition. Si nécessaire, une démolition manuelle sera lancée, puis la démolition sera lancée avec des machines. Elle sert à minimiser les dommages qui peuvent être causés. Si une démolition manuelle est effectuée, elle sera lancée de haut en bas. Si le bâtiment est situé entre des murs mitoyens d’un certain âge, il est possible de devoir placer des coudes qui empêchent les murs mitoyens de se renverser, ou de laisser des sections de mur porteur. Si les cloisons contiguës s’avèrent défectueuses, elles doivent être protégées ou consolidées pour éviter qu’elles ne tombent ou que l’humidité ne pénètre dans les bâtiments voisins. Une fois la démolition du bâtiment terminée, les fondations et autres structures enterrées seront démolies afin qu’elles n’interfèrent pas avec les constructions futures. L’opération se terminera par le défrichage de la parcelle. Dans cette opération, des machines sont utilisées, laissant l’extraction des déchets à la main pour des situations spécifiques.