Une cavité ventilée sous le plancher ou vide sanitaire ventilée est une sorte de chambre à air. Ce vide sanitaire est créée sous les pièces du rez-de-chaussée des bâtiments. 

Les différents types de vides sanitaires ventilés

L’utilisation de ces chambres à air existait déjà à l’époque romaine, lorsque les tunnels dits ventilés ont été construits.

Il s’agissait de planchers légèrement surélevés, dont les espaces inférieurs étaient remplis d’amphores ou de tessons de celles-ci. Ce type de construction est encore retrouvé fréquemment lors des fouilles archéologiques de nos jours.

Dans le passé, ce vide ventilé sous le plancher est construite lors de la construction d’une série de murs à intervalles réguliers. Des murs sur lesquels on posait de grandes planches puis on coulait une dalle.

Cette structure était également connue sous le nom de “catwalks”, car les murs comportaient des ouvertures, appelées “catwalks”. Le but de ce type de construction était de faciliter la ventilation. La création de ces prises d’air vers l’extérieur permettait de ventiler la maison, une système de ventilation.

Une autre méthode traditionnelle permet de fabriquer de souterrains d’environ 25 à 40 cm. Une construction qui consistait à poser un pavé de pierres de façon à ce que l’air passe dans les vides entre les pierres. Ensuite, il faut étaler d’autres couches de pierres de plus en plus petites par-dessus.

Par la suite, l’entrepreneur fait couler une coulée de mortier de chaux. L’entrepreneur complète le tout avec une couche de béton tirée en ligne droite.

Des ouvertures laissées, partiellement fermées avec des dalles de pierre perforées ou un grillage métallique très épais permettent de ventiler les murs porteurs.

L’écloserie de guêpes en igloo ventilé

En revanche, ces dernières années, la création de trous de guêpes avec l’utilisation d’igloos s’est généralisée.

Il s’agit d’un type de coffrage jetable composé d’éléments modulaires en matière plastique, généralement recyclés, faciles à installer et autobloquants. Ces éléments rendent l’installation plus rapide et plus facile. Ce type d’installation permet d’économiser du temps et de la main-d’œuvre par rapport aux méthodes traditionnelles plus longues et plus compliquées.

Pour créer une cavité sous le plancher d’un igloo, la première chose à faire est d’effectuer l’excavation, de réaliser correctement les sous-fondations. Puis, l’entrepreneur nivele l’excavation avec du gravier, seulement  après il est possible de poser le coffrage modulaire.

Au-dessus des dômes en plastique, on réalise ensuite une coulée de béton armé dosé à 250 / 300 kg par mètre cube. Mais avant, il doit positionner un treillis électrosoudé approprié de 20 × 20 d’un diamètre de 8 ou 10 mm dans la partie supérieure.

Cette structure repose sur de petits pilastres, obtenus dans les espaces vides entre les coffrages.

La cavité sous le plancher avec dômes peut également être utilisée dans les zones sismiques. Les entrepreneurs relient le treillis électrosoudé à des poutres périmétriques appropriées. Ainsi, les entrepreneurs donnent une résistance et une stabilité aux oscillations dynamiques dues aux tremblements de terre.

La forme en dôme des igloos est conçue spécialement pour la structure autoportante. Ainsi, cette forme est très peu sollicitée par la flexion. Elle fonctionne presque exclusivement par compression. De ce fait,  elle peut supporter des surcharges même importantes.

En outre, cela crée un vide dans la zone située en dessous, où l’on peut faire passer des tuyaux d’eau, des drains ou des serpentins pour le chauffage par le sol.

Une couche d’isolation peut alors être posée sur la cavité du plancher pour isoler le sol.

L’évolution la plus récente de ce type de structure implique l’utilisation de dômes en EPS. Ces dômes remplissent simultanément la fonction de support et d’isolation.

Même avec un vide sous le plancher de l’igloo, il faut laisser des ouvertures extérieures dans la maçonnerie, équipées d’une grille de protection. Par conséquent, ce vide sanitaire permet la circulation de l’air.

En particulier, pour ce dernier point, le vide sous les dômes doit être convenablement ventilé par des tuyaux reliés à l’extérieur.

Les avantages de la création d’un vide sanitaire ventilé

Dans l’ensemble, la construction d’un vide sanitaire ventilé sous le plancher présente plusieurs avantages.

Cette espace, vide sanitaire ventilé, sépare le plancher du rez-de-chaussée des sédiments. Ce vide sanitaire empêche la remontée d’humidité, les efflorescences ou les fumées dangereuses comme celles du gaz Radon.