Le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude permet de réaliser des économies d’énergie avoisinant les 10%. C’est pour cela que ces travaux de rénovation énergétique peuvent être entièrement payés par les Certificats d’Économies d’Énergie, un dispositif mis en place par la loi POPE.

Diminuer la consommation d’énergie

Suite aux difficultés d’approvisionnement en pétrole et à la flambée du prix du baril provoqués par le premier choc pétrolier de 1973, la France cherche à réduire ses importations d’or noir. Le thermique nucléaire résout en partie le problème. Quelques 10 ans plus tard, l’énergie revient au devant de la scène pour des raisons écologiques alors que la relation entre l’utilisation d’énergies fossiles et le changement climatique est démontré.

L’Union européenne s’unit alors aux autres pays industrialisés pour prendre des mesures à court et à moyen terme. Des lois comme la loi POPE sont votées, une réglementation thermique est établie et des aides financières sont prévues. Différents travaux de rénovation thermique, dont le calorifugeage, sont entièrement financés par la prime énergie puisqu’ils permettent à la France de respecter les objectifs qu’elle s’est fixé ou qui lui ont été imposés. Si vous voulez aider la France à réduire de 3% par an l’émission de gaz nuisibles pour la couche d’ozone tout en diminuant votre facture énergétiquecliquez ici.

Les avantages du calorifugeage

C’est parce que le bâtiment est au 2ème rang des secteurs les plus polluants, juste après le transport que certains travaux d’isolation ainsi que le calorifugeage des tuyaux d’eau chaude sont financés par les CEE appelés également « prime énergie ». Grâce aux travaux de rénovation énergétique, les besoins en énergie sont réduits et par conséquent la pollution également. À lui seul, le calorifugeage permet d’économiser 10% d’énergie et davantage en cas de logements collectifs.

En effet, comme la chaudière et le chauffe-eau sont généralement installés hors des pièces habitables dans des locaux non chauffés, l’eau perd 10° sur les premiers mètres du circuit. Cette perte importante est compensée par une surconsommation d’énergie et donc une perte d’argent et davantage de gaz polluants. Le calorifugeage, qui consiste à enfermer les tuyaux dans une gaine d’isolant calorifuge, empêche la déperdition de chaleur et représente donc un avantage à la fois financier et écologique.

Comment bénéficier des CEE ?

Pour prétendre à un financement complet de ses travaux de calorifugeage en vue de diminuer sa facture énergétique, il suffit que le bâtiment date de 2 ans et que les travaux soient exécutés par un artisan RGE. Ce label, qui signifie Responsable Garant de l’Environnement, est la garantie que l’isolation des tuyaux est faite dans le respect des normes en vigueur. Ces normes, qui sont reprises dans une réglementation thermique, concernent tant les bâtiments existants que les nouvelles constructions. Elles sont périodiquement révisées et deviennent de plus en plus strictes pour aboutir à l’horizon de 2050 à des bâtiments énergiquement autonomes.

La personne intéressée, qu’elle soit locataire ou propriétaire, contacte le professionnel labellisé RGE qui se charge des démarches administratives. Pour que le montant de la prime soit déterminé, il renseigne le nombre de mètres de tuyaux à isoler et le gain énergétique attendu qui s’exprime en kWh cumac. La prime énergie qui est de 0,003 € par kWh cumac représente le montant versé à l’artisan, après contrôle, pour le travail effectué.