Le mot chéneau vient du latin « canalis » qui donne ainsi le mot chenal ou au plus clair le mot canal. On entend souvent parler des chéneaux lors des constructions de bâtiment. Ce conduit d’eau, qui présente de nombreux avantages, est visible dans la plupart des logements depuis le moyen âge et même au cours des récentes années. Avant d’installer un chéneau dans votre bâtiment, il faut d’abord savoir la définition d’un chéneau, pourquoi et comment le mettre en place.

Chéneau définition

Le chéneau est un canal qui se trouve dans la partie inférieure d’un côté du toit. Il peut être conçu dans différents matériaux : terre cuite, pierre, béton, métal, bois, zinc, plomb, PVC ou cuivre. Ce conduit permet de récupérer les eaux et de les évacuer par des tuyaux de descente ou des dégorgeoirs qui côtoient les murs jusqu’au sol. Le mot chéneau est aussi utilisé pour désigner une gouttière. Ce canal est porté par une corniche du bâtiment. Dans les immeubles commerciaux ou industriels, la plupart des chéneaux sont couverts par un revêtement du mur ou des bardages qui se trouvent en bas des toitures plates. Pour certaines anciennes églises, le chéneau est placé en surplomb des façades et appuyé par des arcades arrondies. Ce réservoir pour l’évacuation d’eau a une dimension convenable à la surface du plan de la toiture qui est toujours inférieure à la surface réelle en tenant compte de leur pente disposée au pourtour d’un bâtiment.

Pour plus d’informations, veuillez visiter le site www.entreprise-bat.com.

Pourquoi installer un chéneau ?

En installant un chéneau en bas de votre toiture, vous évitez les risques d’infiltration d’eau dans votre habitation parce que l’eau est de la sorte évacuée à travers des tuyaux de descente. Vous pouvez donc échapper au danger d’attaquer plus rapidement la condition des murs. En effet, l’eau peut couler aussitôt sur les façades de l’habitation, causer de la moisissure et ramollir la structure des murs si vous n’aménagez pas un chéneau.

La solidité du matériau utilisé pour fabriquer le chéneau conditionne sa résistance à la densité de l’eau. Plus la matière est solide, plus le conduit est performant. Ainsi, vous faites des économies en limitant votre facture d’eau. Il faut également savoir que le chéneau permet de récupérer les eaux de pluie qui peuvent être réutilisées pour les plantations par exemple.

Les chéneaux apportent aussi du design et permettent d’embellir votre habitation. Même si vous habitez dans une maison de structure ancienne, vous pouvez privilégier des chéneaux en terre cuite, en pierre ou même en bois. Un moyen génial pour ornementer votre résidence par la même occasion.

Comment installer un chéneau ?

Pour installer un chéneau, il convient de suivre les étapes d’installation du système d’évacuation des eaux pluviales. Le canal doit être fixé sur la planche de rive avec des brides qui sont placées tous les 50 cm théoriquement au niveau des madriers ou chevrons. Il faut le relier à un tuyau en fusion et constant de la descente en le longeant au mur jusqu’au sol. Il doit être bien dimensionné aux conditions de la quantité d’eau pluviale à évacuer selon le taux de précipitations annuelles de votre région. Il faut bien calculer la pente du chéneau pour évacuer correctement les eaux. Celle-ci est en général supérieure ou égale à 5mm/m.

Il est aussi indispensable de bien entretenir les chéneaux pour qu’ils soient toujours en bon état de fonctionnement. Il faut enlever les branchages, les feuilles mortes des arbres, les mousses tombées du toit et toutes autres choses qui pourraient les boucher en fin d’automne pour éviter toute cause d’infiltration d’eau dans les logis durant les saisons pluviales.