C’est très simple, on sait que 30% des déperditions de chaleur s’effectuent par la toiture, il est donc évident que l’isolation des combles reste la priorité numéro 1 lorsqu’on souhaite faire des travaux de rénovation énergétique. Du procédé d’isolation aux aides financières envisageables, en passant par les avantages concrets, on vous dit tout !

Pourquoi isoler ses combles ?

L’isolation de sa toiture a de nombreux avantages. Le premier d’entre eux est, bien sûr, le gain énergétique pour le foyer et, par conséquent, le gain budgétaire. Ce sont des économies concrètes que vous ferez ainsi chaque mois, sans compter le gain que votre bien immobilier va acquérir sur le marché. En effet, actuellement, il est illusoire d’espérer faire de grands bénéfices sur des logements dont le confort thermique ne serait pas aux normes minimales requises. En plus de ce gain économique, il existe également un gain écologique non-négligeable. En effet, en réduisant sa facture énergétique, on réduit également le gaspillage de ressources qui ne sont pas éternelles. Des travaux d’isolation sont donc un bon moyen de faire coïncider son propre intérêt avec celui des autres. Pour en savoir plus sur l’isolation de toiture cliquez ici.

Comment isoler sa toiture ?

Il existe plusieurs types de méthodes d’isolation des combles très efficaces, cependant, avant de les envisager, vous devez savoir si votre logement est doté de combles perdus ou aménagés. Dans le premier cas, l’espace entre le toit et la pièce au-dessous est insuffisant pour vivre, dans le second, l’espace est suffisant pour y accueillir une chambre ou un grenier. Ce n’est qu’à ce titre que vous pourrez ensuite vous intéresser aux différents procédés d’isolation parmi lesquels on trouve le soufflage de flocons en matière isolante ou la pose, sur le sol, de matelas en laine de verre ou végétale.

Les aides financières pour l’isolation des combles

Les aides pour l’isolation sont nombreuses et peuvent être de plusieurs natures. Le crédit d’impôt pour la transition énergétique ou éco-prêt à taux zéro, tout d’abord, permet à l’ensemble des particuliers de bénéficier d’un crédit d’impôt avantageux pour toutes les dépenses qui favorisent la qualité énergétique, et ce, pour toutes les résidences dîtes principales. Des primes énergie, bien souvent cumulables avec celles octroyées par les organismes publics, sont également offertes par différentes entreprises privées. Pour en bénéficier, votre situation doit répondre à certaines conditions. Vous devez, par exemple, faire appel à un professionnel pour exécuter vos travaux d’aménagement et posséder un logement dont la construction a été effectuée depuis plus de 2 ans. Les organismes locaux ne sont pas en reste avec, notamment, les subventions de l’ANAH et les aides financières régionales. Elles ont pour but de lutter contre la précarité énergétique des foyers.