Idéale pour rendre votre habitation plus confortable durant l’hiver, l’isolation des combles vous permet également de réaliser chaque année de fortes économies en réduisant votre consommation énergétique.

Limitez vos fuites de chaleur

Les déperditions de chaleur au sein d’un foyer ne peuvent jamais être éliminées totalement, mais elles doivent impérativement être combattues dans les logements ne disposant pas d’une bonne isolation thermique. Dans ces logements, l’essentiel de la chaleur issue des appareils de chauffage finit par s’échapper vers l’extérieur, à travers un plancher, des murs ou des fenêtres mal isolés. Quant aux combles, principaux responsables de ces fuites, ils peuvent parfois laisser passer jusqu’à 35 % de la chaleur de la maison, d’où la nécessité des les isoler au plus vite. En moyenne, les ménages français dépensent chaque année 1600 euros pour se chauffer. On estime cependant que grâce à une isolation des combles performante, près de 30 % de cette somme pourrait être économisée, soit près de 500 euros par an. L’isolation de la toiture, qui coûte en moyenne 1500 euros, pourrait ainsi être rentabilisée en trois ans seulement. Des spécialistes tels que lebon-eco-energie.fr peuvent vous orienter dans votre projet d’isolation des combles.

Différentes manières d’isoler les combles

L’isolation des combles aménagés n’est pas la même que celle des combles perdus et de manière générale, l’isolation thermique doit toujours être adaptée à votre habitation pour remplir au mieux ses fonctions et maximiser les économies d’énergie. C’est pour cela qu’il est impératif de faire appel à un spécialiste, qui saura déterminer le mode d’isolation à employer. Une isolation intérieure sera simple à poser et peu coûteuse, mais ses performances seront limitées. A l’inverse, une isolation extérieure sera très efficace mais plus délicate et onéreuse à installer. Il faudra aussi choisir, parmi la laine de verre, la ouate de cellulose, le polystyrène ou la mousse phénolique, le matériau isolant le plus adéquat, choix qui dépendra de votre budget, mais surtout des dimensions de vos combles et des conditions météorologiques de votre région. En effet, certaines méthodes d’isolation et certains matériaux sont plus adaptés que d’autres à l’humidité, par exemple, et s’emploieront donc plus facilement dans les régions les plus humides de France. S’assurer que son isolation thermique est adaptée au climat local est le meilleur moyen de garantir son efficacité et d’importantes économies en chauffage.

Rentabilisez vos travaux grâce aux aides

Les économies sont même possibles pendant vos travaux, puisqu’il est possible, depuis plusieurs années, de bénéficier d’importantes aides de l’État pour isoler son logement. Isoler ses combles perdus pour un euro symbolique est désormais accessible à des milliers de foyers à revenus modestes. Pour les autres, il existe des subventions partielles. Vous pouvez ainsi profiter d’un prêt à taux zéro pour financer vos travaux, d’un montant de 30 000 euros remboursables sur 15 ans. Un crédit d’impôt vous permettra de retrancher 30 % du coût de votre isolation de votre prochaine déclaration de revenus, tandis que les subventions de l’Agence Nationale pour l’Habitat peuvent couvrir entre 30 et 50 % de la facture finale de votre rénovation thermique.