Les travaux d’isolation sont un excellent moyen pour réaliser des économies d’énergie. On peut isoler la toiture, les murs, mais également le sol.

Compte tenu de la hausse globale du prix de l’électricité, l’énergie est au cœur des préoccupations des ménages. C’est pourquoi nombre de Français décident actuellement d’investir dans des travaux d’isolation, une des meilleures solutions pour rendre une maison moins énergivore. Mais pour réaliser de belles économies d’énergie, il est judicieux d’isoler correctement sa maison.

Travaux d’isolation : une économie d’énergie

À en croire certaines études,  le chauffage est le premier post de consommation d’énergie dans nos logements. Pour faire baisser votre facture d’énergie, il s’avère ainsi judicieux de ne pas abuser de votre appareil de chauffage. C’est à ce juste titre que les travaux d’isolation thermique présentent ses intérêts. Ils permettent en effet de limiter les déperditions de chaleur dans une maison, vous empêchant par la suite d’utiliser abusivement votre chauffage même en période de grand froid. Il est bon de rappeler que la toiture est responsable de près de 25 % de pertes thermiques, les murs, 20 % et le sol, 15 %. Lorsqu’une personne souhaite réduire sa consommation d’énergie et réaliser des économies sur sa facture de chauffage, il a ainsi intérêt à isoler les points vulnérables aux déperditions thermiques dans son habitation. Dans cette optique, il faut bien choisir l’isolant et le faire installer par un professionnel. Pour vous aider, visitez le site www.espaceetenergie.fr.

Les différentes techniques d’isolation d’une maison

Vous envisagez d’investir dans des travaux de rénovation pour isoler votre maison. Comme évoqués ci-haut, les éléments vulnérables aux pertes thermiques dans une habitation restent le toit, les murs, mais également les ouvertures notamment les portes d’entrée et les fenêtres. Avant de faire appel à un installeur d’isolation, il faut savoir qu’il existe deux principales méthodes d’isolation. Premièrement, l’isolation intérieure. On l’appelle ainsi puisque l’isolant est à fixer sur la partie intérieure de l’élément à isoler (mur, toiture). Cette technique ne nécessite pas d’une déclaration de travaux. Cependant, elle réduit la surface habitable. Quant à l’isolation extérieure, elle est reconnue pour sa performance énergétique exceptionnelle. L’isolation phonique n’est pas en reste non plus. Seulement, il faut bien choisir votre isolant, car il s’expose souvent aux agressions climatiques. Cette méthode demande également une autorisation de travaux, car l’isolation doit être conforme au plan local d’urbanisme du lieu de situation de l’immeuble.

Travaux d’isolation : quel matériau choisir ?

En général, il existe trois principaux types d’isolants : synthétiques, minéraux et naturels. Les isolants minéraux s’appellent ainsi puisqu’ils sont fabriqués à partir de fibres minéraux comme le sable, la roche volcanique ou encore le verre recyclé. Les plus connus sont la laine de verre et la laine de roche. Ces isolants ne sont pas combustibles, supportent une grande dose d’humidité et ne craignent pas les rongeurs et les insectes. Ils conviennent ainsi à l’isolation par l’extérieur. Quant aux isolants synthétiques, ils sont fabriqués à partir des matières plastiques. Vous avez le choix entre le polystyrène expansé, le polystyrène extrudé, le polyuréthane ainsi que la mousse phénolique. Comme avantages, ils sont d’abord un excellent isolant thermique. Ensuite, ils sont robustes et proposés à des prix raisonnables. Cependant, ils sont sensibles au feu et respectent moins l’environnement. En ce qui concerne les isolants dits « naturel », on les appelle ainsi puisqu’ils sont fabriqués à partir de matières naturelles, soit des fibres végétales (laine de lin, fibre de bois, laine de coton, ouate de cellulose, le liège) soit des fibres animales (laine de mouton, plume de canard). Les isolants naturels sont réputés écologiques. Ensuite, ils n’ont pas d’impact nocif sur la santé. Le seul bémol, c’est qu’ils sont sensibles à l’humidité, au feu et aux insectes nuisibles. Ainsi, les isolants naturels conviennent surtout aux travaux de rénovation énergétique par l’intérieur.